A mon rythme

A mon rythme

Ôôôôôô …
Ces pensées qui viennent encore parfois
« dépêche-toi ! »
« Allez ! »
« Plus vite ! »
Ces pensées qui me rappellent
Les « Tu es lente » d’autrefois
Oui mais voilà
Aujourd’hui est un autre jour
Autrefois je me suis adaptée
Mais aujourd’hui
Je comprends
Que tout cela ne m’appartient pas
Aujourd’hui je comprends
Que je peux prendre mon temps
Aujourd’hui je décide
De prendre mon temps
De suivre mon propre rythme
Celui de mon cœur
Celui de mon corps
Celui de ma joie
Et la vie ainsi
À travers moi se déploie
 
Auteure : Isabelle Dinckel

Vous aimez ces thèmes de l’authenticité, de la libération, de la réalisation et du bonheur ?
Rejoignez-moi sur ma page Facebook « Le temps d’être soi »
Vous y trouverez :
– toutes mes créations, sources d’inspiration ;
– l’actualité des stages que je propose ;
– des bonus 🙂
Je vous y retrouverai avec joie !

L’impermanence des pensées

L’impermanence des pensées

Je vis des périodes comme ça parfois…
Ça se passe comme ça :
J’ai une idée géniale en tête,
Une révélation même,
Un booster d’évolution !
Je me dis : « Ouais ! J’ai compris ! C’est super ! Je vais la partager avec mes ami/es qui suivent ma page ! »
Et au moment de vous écrire… paf !
Je ne suis plus très sûre de cette idée,
Le doute me prend
« Et si ce n’était pas vrai ? »
Je perçois qu’il y a à la fois du vrai et du faux dans cette idée
Alors que quelques minutes avant, c’était l’évidence !
Je me sens perdue…
Qu’est-ce qui est vrai ?
Qu’est-ce qui est faux ?
Est-ce qu’une pensée peut être toujours vraie ?
Et bien d’autres questions

Alors, dans ma quête d’authenticité, je préfère ne rien partager.
Et en même temps,
En écoutant ce qui se passe en moi,
Quelque chose se révèle à moi
Je comprends qu’une idée, une pensée, ne fait que me traverser.
Qu’elle vibre pour moi à un nomment T
Quand nos champs sont entremêlés
Et puis nous nous séparons
J’ai évolué et elle ne me fait plus vibrer.
Voilà c’est comme ça
Les pensées sont comme les autres sensations
Comme les émotions
Comme les sensations corporelles
Elles ne font que virevolter
Danser
Parfois tournoyer
3 petits tours et puis s’en vont ?

Ça n’est pas important
C’est même enrichissant
Ça me montre l’impermanence de certaines choses
Et même
Ça me montre
Ce qui est permanent
Et ce qui ne l’est pas

Auteure : Isabelle Dinckel

Vous aimez ces thèmes de l’authenticité, de la libération, de la réalisation et du bonheur ?
Rejoignez-moi sur ma page Facebook « Le temps d’être soi »
Vous y trouverez :
– toutes mes créations, sources d’inspiration ;
– l’actualité des stages que je propose ;
– des bonus 🙂
Je vous y retrouverai avec joie !

Heureuse et fière d’être femme

Heureuse et fière d’être femme

Oui, je suis heureuse et fière d’être femme
Aujourd’hui je peux le dire
J’aime mon corps, mon amour, ma flamme
Aujourd’hui je peux fleurir
Mon cœur est rempli de poussières d’étoiles
Et le soleil est dans mes yeux
Ici bas, je m’amuse, je crée, je tisse ma toile
J’offre tout ce que j’ai de mieux

A toi qui m’entends, sens ton cœur battre fort
Tu es vivante, puissante, et plus encore
Écoute ton cœur, ta douceur, ta ferveur
Tu es la merveilleuse source de ton bonheur

<3 <3 <3 <3 <3 <3

Si toi aussi tu as envie d’exprimer ta joie d’être femme
Tu peux le faire ici
Si le cœur t’en dit
Partage
Un poème, une image, une vidéo, une musique, une chanson…
Chantons ENSEMBLE
Notre bonheur à l’unisson !

De tout cœur,

Isabelle

Auteure : Isabelle Dinckel

Vous aimez ces thèmes de l’authenticité, de la libération, de la réalisation et du bonheur ?
Rejoignez-moi sur ma page Facebook « Le temps d’être soi »
Vous y trouverez :
– toutes mes créations, sources d’inspiration ;
– l’actualité des stages que je propose ;
– des bonus 🙂
Je vous y retrouverai avec joie !

Cours avec moi

Cours avec moi

Si tu tombes, je te relèverai
Si tu pleures, je te consolerai
Si tu doutes, je te comprendrai
Si tu sombres, j’irai te chercher

Au-delà de l’amertume
Au-delà de la mélancolie
Au-delà de tes peurs
Au-delà de la douleur
Je te relèverai

Si tu penses à mourir, je te dirai
Qui tu es
Si tu ne veux plus avancer, je te porterai
Si tu ne sais plus où aller, je te chanterai
Tes rêves

Si tu crois qu’il n’y a rien de bon pour toi
Si tu crois que le monde crache sur toi
Si tu crois que la vie t’abandonne
Regarde-moi

Au-delà de la haine
Au-delà de rancœur
Au-delà de tes peur
Au-delà de la douleur
Je te relèverai

Si tu crois que la mort a un pouvoir sur toi
Si tu crois que ton corps est un poids
Si tu ne veux plus de cette vie-là
Je soignerai tes plaies

Si ceux que tu aimes veulent mourir
Si la guerre te fait vomir
Si tu ne peux plus voir la Terre souffrir
Pense à toi

Au-delà de la misère
Au-delà de la sécheresse
Au-delà du vide
Insondable
Je te relèverai

Si tu n’as personne à qui parler
Personne avec qui tout partager
Si personne ne voit cette beauté que tu caches
En toi
Hurle avec moi

Si le temps qui passe t’effraie
Si tu penses que personne ne t’aimera
Que tes rêves ne se réaliseront pas
Pleure dans mes bras

Au-delà de tes peurs
Au-delà de ta mémoire
Regarde en moi
Écoute ma voix
Cours avec moi

Auteure : Isabelle Dinckel

(Titre inspiré du livre « Femmes qui courent avec les loups » de Clarissa Pinkola Estes.)

femme-et-loup

Vous aimez ce poème ?
Vous aimez ces thèmes de l’authenticité, de la libération, de la réalisation et du bonheur ?
Rejoignez-moi sur ma page Facebook « Le temps d’être soi »
Vous y trouverez :
– toutes mes créations, sources d’inspiration ;
– l’actualité des stages que je propose ;
– des bonus 🙂
Je vous y retrouverai avec joie !

Mon corps, mon amour, ma bataille

Mon corps, mon amour, ma bataille

Tu sais,
Je n’ai pas fait exprès de te détester
ça s’est fait comme ça
De fil en aiguille
Je ne m’en suis pas rendue compte
J’étais une enfant
Je n’ai pas pu faire autrement
Je suis désolée
Tu peux me croire
Si j’avais pu
Je n’aurais pas laissé faire
J’aurais dit NON
J’aurais dit STOP
Mais j’étais une enfant
Je n’ai pas pu faire autrement
Sinon, j’aurais été éjectée du clan
C’était une question de survie
Alors j’ai dit oui
Tristesse
*
C’est tellement insidieux
La façon dont ça s’immisce
Toutes ces croyances
Toute cette haine
Du corps
De toi
J’ai tellement entendu
– Qu’il fallait être comme ci et comme ça
Pour être désirée, aimée
– Qu’il fallait manger ci ou ça
Pour être en bonne santé
– Qu’il fallait beaucoup travailler
Ne pas se poser, ne pas rêvasser
S’user jusqu’à l’os
– Se tenir bien droit
Ex cetera
Et surtout
Surtout
Ne pas se poser trop de questions
Ah ah !
*
Au secours ! Je n’arrive plus à respirer !
Ah ça ! Combien de fois tu as failli étouffer !
Je me souviens
J’ai cru mourir
*
J’ai appris à faire comme ça
A te malmener, ne pas t’écouter
A faire ce qu’il FALLAIT faire
A écouter les infos extérieures
Au lieu de sentir à l’intérieur
Que de peurs, que de douleurs !
J’ai voulu te contrôler
Je t’ai fait la guerre !
J’ai lutté contre toi
Contre la faim
Contre la satiété
Contre le repos
Contre mes élans
Contre ma nature
Et tout ça pour quoi ?
Pour répondre aux attentes des autres
Et ne surtout pas les déranger
Pour avoir une place
Dans ma famille, la société
Me sentir aimée
*
Oui, sauf que ça n’a pas fonctionné…
Pour moi, ça n’a pas fonctionné
Parce que jamais, jamais
A aucun moment
Je ne me suis sentie à ma place
En faisant comme ça
Et jamais, jamais
A aucun moment
Je ne me suis sentie
Profondément heureuse, épanouie
En accord avec moi-même
Bien dans moi
Bien dans toi,
Mon corps
*
Alors heureusement
De fil en aiguille
J’ai détricoté
Et re-tricoté un jour nouveau
ça a pris du temps
J’ai appris
Appris à t’aimer
A prendre soin de toi
A sentir
A t’écouter
A me sentir bien dans toi
J’apprends encore,
Mais c’est déjà bien !
Oui, ça nécessite des efforts, encore
Mais c’est déjà bien !
Et aujourd’hui
C’est différent
Je peux dire que je t’aime
Que tu es mon ami, ma maison, mon poème
Que je tiens à toi
Que je vise l’Unité
Avec toi
Toi et moi
Alliés, amis, unis
Pour la vie
Je souris

 

Auteure : Isabelle Dinckel

Vous aimez ce poème ?
Vous aimez ces thèmes de l’authenticité, de la libération, de la réalisation et du bonheur ?
Rejoignez-moi sur ma page Facebook « Le temps d’être soi »
Vous y trouverez :
– toutes mes créations, sources d’inspiration ;
– l’actualité des stages que je propose ;
– des bonus 🙂
Je vous y retrouverai avec joie !

Offrir de l’amour au monde

Offrir de l’amour au monde

Quand les temps nous paraissent sombres
Quand nous sommes affecté/es par le nombre
De folies qui assombrissent le monde, notre monde
Alors nous avons plusieurs possibilités :
Maudire le monde, autrui, soi, la vie
Et puis Chercher chercher chercher à tout prix
Le coupable, le vilain, le méchant
Et ainsi participer
A la haine et la peur, plantes-vagues envahissantes
Déferlantes
(Croyez-vous que cela va changer la morosité ambiante ?
Ou bien que ça va plutôt la nourrir et la renforcer ?)
Autre possibilité :
C’est TROP, alors vite ! Coupons-nous de nos émotions !
Cachons, taisons, étouffons, minimisons, banalisons
Faisons comme si nous n’étions pas atteints
Chut… Chut…
Comme si tout allait bien
(Oui parfois nous avons besoin de cette protection
Mais est-ce ce masque-carapace
Qui va remettre les choses en place
Et apporter de la joie et du bonheur dans nos maisons ?)
Autre possibilité :

Accueillir ces émotions de façon bienveillante
Les écouter, les réconforter, les cajoler, les canaliser
Les transmuter
Et
Passer à autre chose !
Parce que le monde n’a pas besoin de nos peurs
De notre haine, de notre rend-cœur, de nos malheurs
Il a besoin de ce dont nous avons toutes/tous besoin :
AMOUR
Pas besoin d’aller chercher plus loin
Alors regardons dans nos cœurs
Il y a, là, de belles graines, de jolies fleurs
Qui ne demandent qu’à pousser
A se déployer
Plus nous en planterons,
Plus nous les nourrirons
Plus elles pousserons et embelliront
Le monde entier
Voilà où est notre responsabilité
Alors…
Est-ce que toi aussi, avec moi, tu veux jouer ?
Jouer à semer des graines d’amour, de bonté, de beauté ?
Apporter de la joie, du bonheur, de la légèreté ?
Jouer, ensemble, à embellir le monde, notre monde
Comme des petites fées
Aimer aimer aimer
Jouer, chanter, danser, joyeuser, s’émerveiller
Et entraîner, avec nous, dans notre ronde du bonheur
Toutes les personnes qui sont dans nos cœurs
Si ton cœur vibre OUI à cette idée
Alors savoure ce OUI et laisse cheminer
L’idée se transformera
En projet, en réalisation, en réalité
Comme ceci, comme cela
Au fil du temps, tranquillement, tout va se tisser
Et ton cœur de plus en plus rayonnera
Comme un champ de fleurs-cœurs tout autour de toi <3

Auteure : Isabelle Dinckel

Vous aimez ce poème ?
Vous aimez ces thèmes de l’authenticité, de la libération, de la réalisation et du bonheur ?
Rejoignez-moi sur ma page Facebook « Le temps d’être soi »
Vous y trouverez :
– toutes mes créations, sources d’inspiration ;
– l’actualité des stages que je propose ;
– des bonus 🙂
Je vous y retrouverai avec joie !

Cueillez dès maintenant les roses de la vie

Cueillez dès maintenant les roses de la vie

Ce poème de Walt Whitman m’a longtemps inspirée.
Aujourd’hui, je peux dire que je suis heureuse de contribuer par ma rime 🙂
Puisse t-il vous inspirer, vous aussi, et vous aider à aller toujours plus vers vous-même.

« Cueillez dès maintenant les roses de la vie
Car le temps jamais ne suspend son vol
Et cette fleur qui s’épanouit aujourd’hui
Demain sera flétrie
Ô moi ! Ô vie ! Toutes ces questions
Qui m’assaillent
Ces cortèges sans fin d’incroyants
Ces villes peuplées de sots
Qu’y a-t-il de bon dans tout cela, ô moi, ô vie ?
Réponse
Que tu es ici – que la vie existe, et l’identité,
Que le prodigieux spectacle continue,
Et que, peut-être, tu y contribues par ta rime. »

Auteur : Walt Whitman

 

 

Reconnexion avec mon enfant intérieur

Reconnexion avec mon enfant intérieur

J’ai plongé au fond du puits
Là où il fait sombre
Là où est mon ombre
Bien sûr j’avais ma lampe torche et mon courage
Et là j’ai vu
Dans ce puits sombre j’ai senti
Jusque dans mon corps
Toute la désolation
Tout le marasme
Mon côté sombre
La douleur
Les peurs
La culpabilité
Le jugement
Les croyances
Relents du passé
Et tout ce qui m’encombre
Tout ce qui m’entrave
Tout ce qui me fait prendre les chemins mauvais pour moi
Toxiques
Et surtout j’ai compris pourquoi
Pourquoi je fonctionnais comme ça
La protection
Le besoin d’amour
Et en même temps
J’ai entendu la douleur
de mon enfant intérieur
Je l’ai entendue, reconnue, accueillie, comprise
J’ai entendu ton appel, tu sais
Je suis là
Tu mérites mieux que de rester dans le fond de ce puits sombre
Je sais qu’il a été salvateur pour toi ce puits
Il t’a protégée de l’extérieur
Mais aujourd’hui
C’est différent
Je suis là pour toi
Je t’aime
Je vais te le dire et te le redire
Et je vais prendre soin de toi
Viens, prends ma main,
Je t’emmène dans la lumière
Tu vas voir, il fait bon dehors
Il y a du soleil
Il y a un beau jardin
On va s’en payer une bonne tranche !

Auteure : Isabelle Dinckel

enfant mère câlin

Vous aimez cet article ?
Vous aimez ces thèmes de l’authenticité, de la libération, de la réalisation et du bonheur ?
Rejoignez-moi sur ma page Facebook « Le temps d’être soi »
Vous y trouverez :
– toutes mes créations, sources d’inspiration ;
– l’actualité des stages que je propose ;
– des bonus 🙂
Je vous y retrouverai avec joie !