fbpx
Isabelle Dinckel - 06 75 06 04 25 - Gestalt psychothérapie - Ateliers créativité - Coaching

Un des plus grand drame pour un être
Est de ne pas se sentir exister
C’est terrible
On ne peut pas vivre vraiment
Quand on ne se sent pas exister

Alors on s’invente des identités
Des stratégies inconscientes se mettent en place
Par exemple
On répond aux attentes des autres
À notre détriment
Pour leur plaire
Une autre stratégie est de tout faire pour attirer leur attention
Quelle que soit la stratégie adoptée
Elle est là
Pour exister à travers le regard des autres
Pour se sentir exister
Car c’est un besoin vital

Mais ces choses que l’on s’invente
Ne nous correspondent pas vraiment
Elles ne nous permettent pas
En vérité
De nous sentir exister vraiment
Puisqu’on est éloigné de soi
Éloigné de qui on est vraiment
De nos besoins réels
De nos aspirations profondes

Et en plus ça nous rend dépendant !
Ça nous fait courir après des chimères…
C’est épuisant !

Épuisant également
De mettre un couvercle
Sur qui on est vraiment

Ces stratégies se mettent en place inconsciemment
Et deviennent des mécanismes automatiques, habituels
Tellement habituels
Qu’on n’en est pas conscient la plupart du temps
Du moins… jusqu’à ce qu’on prenne le temps de mettre de la conscience dessus justement

La bonne nouvelle,
C’est qu’il existe un antidote !
Un antidote tellement simple
Et tellement efficace !
C’est de simplement exister dans son propre regard
Pour ce qu’on est vraiment
C’est à dire se regarder
Se considérer pour qui on est vraiment
Avec respect et bienveillance
Sans fioritures
Sans en rajouter
Parce qu’on est ASSEZ bien
Tel qu’on est vraiment

Et c’est aussi
Se respecter
Respecter ses besoins
Ses envies
Ses rêves
Son rythme
Ses limites
Être là pour soi
Tel/le qu’on est
Inconditionnellement

Oh bien sûr
On a besoin de temps pour apprendre tout ça
Ça ne se fait pas en claquant des doigts
Mais c’est POSSIBLE !
Et il est toujours temps !

Je vous souhaite une belle libération !
De tout coeur

Isabelle

 
 
 

 

 

Auteure : Isabelle Dinckel